Les nouveautés en droit romain… en (re)lisant Hegel

Hegel (1770-1831) était par dessus tout un homme des Lumières, dont la pensée est à la fois façonnée par une éducation classique et fortement marquée par la Révolution française (portrait par Schlessinger, 1831)

Le séminaire Antiquité et Sciences Sociales, organisé au sein du laboratoire ArScAn à l’Université de Paris-Nanterre a commencé ce semestre. La troisième séance portait sur Hegel et en lisant les textes proposés par Jean-Michel David (Paris I Panthéon-Sorbonne), j’ai pensé qu’il y avait là du grain à moudre pour les historiens du droit romain. En particulier ceux en quête de réflexion sur leur discipline.

Dans les Leçons sur la philosophie de l’Histoire (Vorlesungen über die Philosophie der Weltgeschichte), publiées à titre posthume à partir de ses leçons données de 1822 à 1830 à l’Université de Berlin, Hegel développe notamment l’idée que la Grèce (classique, ça va sans dire!) a vu naître l’idée du Beau et que Rome a vu naître le droit. Très honnêtement, je n’ai pas lu Hegel (peut-être quelques lignes pour le bac de philo, mais alors vraiment quelques lignes ! et sans doute pas très longues en plus…), mais cette présentation m’a quand même ouvert des horizons en ce qui concerne le droit romain (dont j’ai lu beaucoup plus de lignes !).

Très schématiquement, l’idée d’Hegel est qu’avant Rome, il n’y a pas de droit (pas de lois ?) et que c’est donc de Rome, et de la pensée romaine en ce qu’elle se distingue des autres cultures du monde méditerranéen antique, que procèdent nécessairement toutes les innovations qui façonnent son système juridique. Je ne sais pas exactement quelle a été la postérité d’Hegel parmi les juristes, et en particulier les juristes allemands du XIXe et du XXe siècle, mais il est certain, en revanche, que son influence a été majeure sur les philosophes et les intellectuels qui l’ont suivi. Il est certain également que cette idée selon laquelle le droit est une création très originale et très propre à Rome est un implicite très fort dans l’historiographie. Ce qui m’a toujours paru un peu étrange : les Romains auraient été des génies pour piquer des idées à droite et à gauche, dans les domaines militaire, technique, littéraire, etc… mais pas juridique, certainement pas !

Or, ce que la recherche en droit romain montre depuis quelques années, c’est qu’il n’a jamais rien existé de tel qu’un génie romain qui se serait précisément appliqué au droit, et que comme dans tous les autres domaines, les Romains se sont inspirés des bonnes idées qu’ils ont trouvé partout ailleurs… c’est de plus en plus clair en droit commercial, et en particulier en droit du commerce maritime. Après tout, la règle qui autorise à jeter la cargaison par dessus bord pour sauver le bateau en cas de tempête s’appelle bien la Lex Rhodia de iactu… c’est sans doute que Rhodes a quelque chose à faire avec cette innovation juridique qui permettait de répartir les risques entre les différents partenaires commerciaux !

Rhodes et sa flotte sont influentes en Méditerranée orientale lorsque Rome impose sa présence dans la région après 188 av. J.-C.

Il serait intéressant de savoir si Theodor Mommsen avait des livres d’Hegel dans sa bibliothèque… Quoi qu’il en soit, il paraît crucial de mieux connaître cet héritage d’Hegel pour comprendre d’où proviennent nos implicites en droit romain, en particulier dans le cadre d’une approche interdisciplinaires des textes.

Quelques références :

“Nos sumus Romani qui fuimus ante…” memory of ancient Italy, avec un article de Roberto Fiori (Tor Vergata, Rome) sur les contacts entre les influences réciproques des Romains et des autres peuples italiques en matière de lois.

Roman Law and Maritime Commerce, édité par Peter Candy et Emilia Mataix Ferrándiz.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search